Anomalie

 

 

Quand les feuilles des arbres,

Tombent encore au printemps,

Est-ce pour recouvrir le marbre,

De leur propre pénitent ?

 

On se dit que c’est autre chose,

Une anomalie de symbiose,

Un automne trop paresseux,

Pour en être soupçonneux.

 

C’est le jour qui s’éclipse à midi,

Qui se laisse envahir par la nuit,

L’équilibre vital se perd,

On en vient à vivre sous serre.

 

Regarde donc ta robe dame nature,

Se refléter dans notre fausse ère,

En lambeaux de notre souillure,

Tu danses encore sur notre cimetière…

 

 

© Alexein 2005