CANCER A RIEN…

 

 

 

Quand sers-tu ton maître,

En répandant tes dolents sarcomes ?

De nos vies tu es le traître,

Le garant des carcinomes.

 

Tu dissémines ta lente extase,

Par tes messagers, tes métastases,

Investis le centre de commandes,

Lentement, glandes après glandes.

 

Corps étranger, je te sens,  tu meurs ?

Tu m’as choisi en souffre douleur,

Pourtant chassé, parfois tu te réveilles,

Au soleil couchant, tu nous endors vermeils.

 

Qui t’ont inventé si perfide et malin,

Pour que tes manies soient trop peu souvent bénignes,

Arc-en-ciel de Vie, je suis ton arlequin,

J’affiche tes vives couleurs contre ses sinistres signes. . .

 

 

ã alexein 2003

 

Retour