Comptine 

 

 

 

 


, avant le commencement,

Le vide n’est rien sans néant,

Personne, pas un. . .

 

, tout à chacun,

Tu es l’unique, l’as exclusif,

Le premier isolé et distinct.

 

, pour une paire,

Mon jumeau, tu re-doubles, abusif,

Couple où je m’enserre.

 

, trio légendaire,

Tu me triples, compulsif,

Sur ton rythme ternaire.

 

, tu es déjà multiple,

Un peu vingt dix quat tif,

Quartette en difficile périple.

 

,  quintessence des cents gênes,

Car sur mes mains le motif,

De la saine cinquantaine.

 

 secousses sismiques,

Symétrie en travers,

En six thèmes métriques.

 

, symbole mythique,

Cette figure emblématique,

Où tu restes si septique.

 

, en huissier sévère,

Règlement sous huitaine,

Ou je saisis vos terres.

 

, magie des sens,

Comme la neuvième de Beethoven,

Qui a éclos en neuvaine.

 

, dissipé sans décence,

Je te donne un indice,

Sans aucun préjudice. . .

ã alexein 2003