Dernier acte

 

Fontaine et contre-jour

Gérard Quillier

 

 

J’ai fait le plein de vide,

Pour abreuver mes lacunes,

Semer mon éternel guide,

Dans mes sous-sols d’infortune.

 

En invité d’honneur : l’absence,

De vous m’extraire sans faille,

Pour qu’à jamais le silence,

Me change en passe-muraille.

 

Dans ce désert de grains d’âmes,

Je tempête à tout va,

J’ai trouvé le sésame,

La dune du nirvana.

 

Mais cette voix m’assène,

Et m’ordonne de rentrer,

Dans cette chair si obscène,

Qu’on mourrait d’y aller…

 

Tous projecteurs éteints,

Voulant m’ouvrir ma vaine,

J’avais préparé mon destin,

Ma propre mise en Seine...

 

 

© Alexein 2005