Désert

 

L'image est en cours de chargement..... patience....

 

 

Je me suis réveillé dans l’antre de mes songes,

Là où le soleil éclipse la mélancolie,

Las d’une demi-lune qui s’efface et plonge,

Sous l’horizon de mes jours décatis.

 

Dans ce désert aux mille mirages,

Les tentations faisaient ombrage,

Aux lueurs reculées de l’oubli,

Errant dans ces dunes infinies.

 

Soudain le vent de sable sanglote, émouvant,

Sur la colline désolée de mes amours mortes,

Il recouvre d’un drap fluide et mouvant,

Les souvenirs enfouis des passions accortes.

 

Dans ces combes voluptueuses chaque fois dessinées,

Mes souvenances nomades s’évanouissent ensablées,

J’écoute ce silence et empli mon cœur de tant de beauté,

De cette mer aux vagues fauves, je suis le naufragé.

 

Dans cette kyrielle dorée d’étoiles impérissables,

Une seule d’entre elles scintille, reste imperturbable,

Celle du Destin assoiffé par nos faiblesses,

Mais guidé à la source de l’Or blanc, retrouvera ses richesses…

 

 

 

ã alexein 2003

 

Retour