Fa cil à fer 

 

 


Le malade roi en ses terres,

Le mal a droit de lui plaire,

Le mâle adroit de son air,

Le maladroit peut tout faire.

 

Le bienfait sans l’odieux,

Le bienfaisant chanceux,

Le bien faisant l’heureux,

Le bien faisan oiseux.

 

Chaux démente tu m’altères,

Chaudement je récupère,

Chaude et mens je d’ordinaire ?

Chaud aimant tu me serres.

 

Ton air si véniel,

Tonnerre dans le ciel,

Tonne erre et nielle,

Ton ère dans mon réel.

 

Violoncelle des sorcières,

Violons celles des enfers,

Violon scelle le mystère,

Vie au long sel de mer. . .

 

 

 

ã alexein 2004

 

page précédente