LĠAnge gardien

 

 

Laisse-moi tre ton arc-en-ciel,

Pour que nos rves ne sĠestompent,

Regarde dĠun prisme le soleil,

Pour que ta lumire ne dŽtrompe.

 

NĠapproche pas ou mes couleurs,

Pourraient soudain sĠŽvaporer,

Laissant la place ˆ la douleur,

Des larmes du ciel ŽbauchŽ.

 

Fier voyageur de lĠhorizon,

Qui nĠatteindra jamais sa fin,

Ë la seule qute du pardon,

Mes ailes battent cĠest mon destin.

 

Je serai lˆ o tu mĠignores,

Dans tes doutes les plus profonds,

Je te sais lˆ quand tu mĠadores,

Tu pourrais presque me dire non !

 

Alors lance ton cÏur loin de moi,

Pour bien un jour le retrouver,

Et dis-toi quĠon a jamais froid,

Quand il est question de sĠaimerÉ

 

İ Alexein 2008