L’Effraie des clochers

 

Effraie des clochers / Barn Owl

 

 

Sur la route jonchée de bouleaux blancs,

Une vieille église isolée trône,

L’effraie des clochers s’y cache souvent,

Pour mieux hululer quand vient l’aumône.

 

Voilà bien dix ans que la chouette amoureuse,

S’éprend follement d’une cloche aguicheuse,

Quand sonnent les heures le bal s’enclenche,

Les arbres se courbent et ondoient leurs branches.

 

La cloche se change en un hibou,

S’envole fidèle au rendez-vous,

Le couple réunit entonne le chant,

Des oiseaux qui s’aiment au gré du vent.

 

Tournoyant sans cesse tous ses remords,

La girouette jalouse en perdit le nord,

Elle s’envola et d’un soubresaut,

Cloua la chouette sur son pivot.

 

Le hibou entiché de sa nouvelle girouette,

Perdit à son tour complètement la tête,

Aujourd’hui l’église n’a même plus de clocher,

Abandonné par ses hôtes, il s’en est tombé…!

 

 

© Alexein 2005