L’Etage

 

C’est au sous-sol que tu as trouvé mon amour,

Errant dans une cave, fatigué de ce séjour,

Quelques marches plus haut tu m’attires,

La lumière blanche efface mon ire.

 

Au gré des étages tu m’accompagnes,

Fier de mon évasion du bagne,

Libéré de l’enfer par mon ange,

Gardien de l’amour sis temple des louanges.

 

J’aperçois enfin l’astre suprême,

Arrivé vainqueur jusqu’au sixième,

Je voudrais rester sous ton toi,

Je me retourne, c’est le trépas.

 

Petit ange, tu t’es arrêté en chemin,

Enamouré, tu me laisses tel un pantin,

Te savoir juste en dessous de moi,

N’est qu’un doux supplice matois.

 

 

ã alexein 2002