La dune des passions

 

 

Les souvenirs ensablés surgissent,

Sur ces dunes aux rêveries dorées,

Quand le marchand de sommeil métisse,

Ce voile bleu sur ton visage hâlé.

 

Comprends-tu mon regard fugace,

Lorsqu’il enlève tes beaux sourires,

Je veux être ce ravisseur rapace,

Qui t’enserre juste pour un soupir.

 

Nous écoutons le silence triompher,

Des étoiles qui voudraient danser,

L’une contre l’autre pour s’allumer,

L’un contre l’autre pour bientôt s’aimer.

 

Le chergui vient attiser la flamme,

Du désir ardent dont l’écho surgit,

Nos ombres s’ébattent et sans sésame,

Une porte s’ouvre vers le paradis.

 

C’est la résurrection des amants du désert,

Qui traverse le temps en année-lumière,

Si chaque jour le vent sculpte un nouvel horizon,

C’est bien du grain de sable que naissent les passions…

 

 

 

© Alexein 2005