La lumière des cendres

 

 

 

La lumière des cendres s’est ravivée hier,

A l’orée des jours braisés par le chagrin,

Une année où seuls  tes souvenirs errent,

Dans de nombreux cœurs devenus orphelins.

 

Je perçois encore pervibrer tes conseils,

Ton regard d’ocelot t’amenant au sommeil,

Journées d’été où tu souriais ta mémoire,

Soirées d’hiver où tu pleurais ton histoire.

 

Embarqué dans ton ouragan familial,

Je fus le témoin d’offenses partiales,

Sauvé de justesse par la probité,

Après avoir tant donné et pardonné.

 

Nous partagions de multiples voyages,

Mais ce 10 septembre, péril en la demeure,

Nous avons tous deux plié nos bagages,

Pour chacun rejoindre un monde supérieur.

 

A Jeanne, envolée le 10 septembre 2002

 

ã alexein 2003

 

 

.