Le Mirage

 

 

 

Tu revisites ton pass pour mieux ten affranchir,

A force de rver ta vie tu ne sais plus o dormir,

A vouloir jouer au guerrier on nen oublie son me,

Le bouclier du temps protge si mal des drames.

 

La fleur aux dents, on croirait deviner,

Un sourire espigle des plus belles annes,

Ton regard terre davoir trop failli,

Laisse ton cur exsangue des amours trahies.

 

O vas-tu maintenant lhomme devenu ?

Retrouver lenfant qui ta dj perdu,

Si loin de tout l o les gens drobent,

Un pass sem aux quatre coins du globe.

 

Lamour est une faiblesse disais-tu avre,

Celui qui le porte nen sera quՎprouv,

Mais force de trop vouloir lui dplaire,

Tu nes plus quune voie sans issue sans lumire.

 

Contorsionniste des nobles penses,

Petit pantin au cur de papier,

Tu croyais l une force dmesure,

Cest genoux terre quelle te fait plier.