Le condamné

 

Le géant du Froid - Kurt Brugel  

 

 

Lorsque se heurtent les rires,

Au précipice du ridicule,

Disparaît l’ombre du pire,

Dans le ravin de l’incrédule.

 

Chacun sa peine, son désespoir,

Accrochés là-bas dans le noir,

Chacun sa colère, sa rancune,

Accrochées là-haut sur la lune.

 

Alors miroir, le suis-je encore ?

Plus beau qu’hier et pas peu fier,

D’avoir trahi, c’est indolore,

Une cicatrice en sous-verre.

 

As-tu seulement pu regarder,

Une seule seconde du passé,

Au lieu de les voir reluire,

Sur le flambeau de ton ire.

 

Comment feras-tu pour avancer,

Avec les pieds et les mains liés,

Si l’amour a toujours ses ailes,

Ta haine saura ramper fidèle…

 

ã Alexein 2007