Le retour de flamme

 

 

Dans le mince passage aux sésames,

Seul connu de quelques initiés,

Etincellent les défuntes flammes,

De nos ardentes amours brûlées.

 

Dans le mince passage aux sésames,

Quelques portes ne sont pas éclairées,

J’ai senti ton cœur ému d’une entame,

Battre contre le mien d’une allure insensée.

 

Mais un seul maître nous sépare,

En condisciples obligés,

Nous sommes maquillés sans fard,

Condamnés à l’obscurité.

 

Dans notre passage à dorer,

La lumière de l’ombre éblouit le sort,

Des hommes aux cœurs blessés,

Par les éclats du remords.

 

ã alexein 2003

 

Retour