Les ballons rouges

 

 

 

Les ballons noirs du désespoir,

Ont tous crevé dans mon cauchemar,

Ils explosaient dans cet enfer,

En effrayants coups de tonnerre.

 

 

Les ballons roses de notre osmose,

Viennent souffler l’apothéose,

Sur tous les plaisirs exquis,

Se moquent des effronteries.

 

Les ballons verts si volontaires,

Espèrent encore dans l’atmosphère,

A pouvoir voler toujours plus haut,

Vers la constellation des gémeaux.

 

Les ballons bleus si mystérieux,

Confondent l’azur insoucieux,

D’excuses et d’indulgences,

Ils planent en turbulence.

 

Ils s’élèvent l’un après l’autre,

Egrènent le temps qui se fait nôtre,

Les ballons rouges décollent vers l’Amour,

Filent dans notre ciel, sans aucun détour…

 

ã alexein 2003

 

Retour