Les papiers du temps

 

La lutte de Jacob avec l’Ange, Marc Chagall.

 

 

J’écris mes mémoires sur du papier glacé,

Celles où le désespoir épousait l’insensé,

Les farouches idées noires d’un temps soleil,

Que j’avais oubliées dans ma vieille corbeille.

 

J’écris mes mémoires sur du papier d’argent,

Celles où la chance surgît quand j’étais enfant,

Lorsqu’une étoile vous guide en pleine lumière,

Est-ce un ange-gardien là sur ma bandoulière ?

 

Sur du papier buvard, j’ai jeté toute ma peine,

Ces larmes qui m’enchaînent au destin fatal,

Ouvrir et fermer les mêmes plaies malsaines,

Je suis le phénix d’une souffrance cruciale.

 

Mes lettres se dérobent sur du papier carbone,

S’il faut donner à tous ceux que l’on aime,

Il ne faut vraiment rien attendre des mêmes,

Que serait un jardin où plus rien ne bourgeonne ?

 

J’écris ces mémoires sur du papier de vie,

Où chaque instant se tourne vers le même désir,

Te donner des jours pour que tu puisses aussi,

Eloigner cette heure où tu devras t’endormir.

 

 

ã Alexein 2004