Muse, elle ment ?

 

 

Uranie, muse de l’astronomie

 

 

Des neuf nuits d’amour de Zeus et Mnémosyne,

Neuf muses naquirent, gardiennes de la création,

Chacune d’entre elles souffle nos inspirations,

De leurs éminentes impulsions divines :

 

Calliope qui brille par son éloquence,

Clio pour sa mémoire illimitée,

Erato pour ses poèmes enchantés,

Euterpe pour ses pas de danse ;

 

Melpomène en grande tragédienne,

Polymnie, maîtresse de la pantomime,

Terpsichore pour la grâce de ses danses intimes,

Thalie en parfaite comédienne.

 

Quant à la dernière des filles célestes,

Uranie, muse de l’astronomie,

J’implore son inspiration, modeste,

Pour que mon étoile brille enfin dans ta vie. . .

 

ã alexein 2003

 

Retour