Némésis ?                                     

 

Nous voguons vers des amours coralliennes,

Sur des mers émues que nos passions déchaînent,

Sur ces flots inquiets que nos angoisses inondent,

Troublant raz-de-marée en eaux si profondes.

 

Vanité, rancœur et fiel,

Semblent briller en soleil,

Là où amours et hymens,

Se conjuguent en dilemme.

 

Si l’égoïsme devient le roi,

Du royaume des mythomanes,

Que diront alors les arcanes,

Si l’interprète en est Juda ?

De ces folles luttes fratricides,

Seule l’amertume sortira triomphante,

Nous deviendrons d’invincibles vautours apatrides,

Dépeçant à la volée du bonheur en fiente. . .

 

 

ã alexein 2002