Odes à Hécate

 

La Déesse Hécate arrive....

 

 

 


De tes cycliques humeurs cosmiques,

Aux influences astronomiques,

Tu enlumines notre obscurantisme,

De ton céleste mysticisme.

 

Lion, chien et jument s’affairent,

Selon chacune des phases ternaires,

Maîtresse des ombres stellaires,

Tu es la Déesse tricéphale lunaire.

 

Reine de la Terre et de la Mer stérile,

Tu terminas sorcière des lieux hostiles,

Gardienne des monstres, du mauvais sort,

Tu deviens divinité de la Mort.

 

Aux nombreux carrefours de nos dilemmes sacrés,

Rien ne se crée,

Rien ne se perd,

Tout se transforme à ton érubescente lumière.

 

Majestueuse Déesse de l’Enfer,

Tous les 200 ans, tu reviens sur Terre,

Pour te marier à l’un d’entre-nous,

Et donner naissance à un loup-garou…

 

A chaque pleine lune, si je te pleure,

C’est que je me sens devenir meilleur,

Les destins s’amusent en cette nuit d’ivoire,

Fascinants sortilèges déguisés en cauchemars…

 

ã alexein 2003

 

Retour