T’aurais voulu être un art triste…

 

 

Tu voyages le plus souvent en first,

Pour dépenser tes dollars ou des verstes,

T’as toutes les cartes gold de la terre,

Mais tu les fais claquer au lance-pierre.

 

Tu t’invites aux présidences,

Mais tu n’as que l’apparence,

Pour tes actions charitables,

Tu roules en décapotable.

 

Tu t’intéresses à l’art,

T’mets la Joconde en faire-part,

Ton mariage en grand déballage,

On voit sa robe, pas son visage…

 

T’as des enfants pour épater,

Et parfois même pour t’rassurer,

C’est important d’faire une famille,

T’es un vrai mec, pas une jonquille !

 

Mais quand t’enlèves le samedi soir,

Ta belle alliance sur l’accoudoir…

Quand t’as troqué toutes tes cravates,

Et ton costume de technocrate…

Tu moules un shirt rose écarlate,

Sur tes bourrelets de diplomate,

Tu mouilles tes mèches si renégates,

Maintenant t’as l’air d’une lauréate… !

 

ã alexein 2003

 

Retour