Trafic de soie

 

Prisonnier au costume de soie

 

 

Dans la soie des pluies indiennes,

J’irai tisser mes pleurs obscènes,

Je filerai au rouet du temps,

Mon cachemire de chagrins suintants.

 

La mousson des douleurs inflige,

Au satin de mes vapeurs d’âmes,

Des rayures aux couleurs de drames,

Je suis ce prisonnier prodige.

 

Le temps inonde ce qu’il brûle,

Et je peux bien me parer,

De cette étoffe à matricule,

Que j’ai moi même dessiné.

 

Mon costume aux heures enracinées,

A ce ver qui ne cesse de filer,

Cette matière à l’absurde préciosité,

Qu’est la soie faite de deux baves secrétées...

 

 

ã  Alexein 2004