Whyarkay

 

 

Eclats de rire, éclats de verre,

Eclaboussures de tes colères,

Pour ton sourire de malicieux,

J’en redemande, oh oui Monsieur… !

 

Eclats d’esprit dans tes chemins,

Qu’ont croisé ceux dont le destin,

N’était pas encore assez rose,

Pour leur offrir métamorphose.

 

Eclats de cœur d’un homme pressé,

Par ce monde irrationnel,

Tu lances tes flèches d’ange émoussé,

Avant d’en entendre même l’appel.

 

Eclats de soi comme simple habit,

Voilé d’un courage infini,

Tu déambules seul sur un fil,

Tu es ce funambule aux pas subtils.

 

Eclats de rire, éclats de verre,

Briser ton sourire ? je ne sais pas faire,

Alors je t’offre ici le mien,

Tu sais l’Amour n’a jamais de fin…

 

 

A Yves, envolé le 14 août 2005…

 

 

© Alexein 2005