La confidence du Reflet.

 

 

 

 

Un jour de grand soleil, l’Ombre vint voir le Reflet,

Pour se plaindre de ses problèmes d’apparence.

Pourchassée par les rayons ultraviolets,

Elle fut dans tous ses états de transparence…

 

« Regarde donc mes contours s’illuminer !

Je perds ma noirceur à vue de nez ! »,

Le Reflet tenta de lui apporter secours,

En la priant d’éviter tout contre-jour.

 

Pendant sept lunes, un seul traitement,

Pour l’assombrir d’obscurcissements,

La vit sortir à fière allure,

Harceler tous les clairs-obscurs !

 

Le Reflet miroitait ses espoirs se ternir,

A l’idée de voir l’Ombre trop se rembrunir,

Il entreprit de la faire resplendir,

Mais n’envisagea plus qu’un sombre avenir…

 

Après une longue réverbération,

Le Reflet lui tint cette confidence :

« Tu vois ma chérie, notre grande différence,

C’est que toi, tu seras toujours privé de réflexion ! »

 

 

 

ã alexein 2003

 

Retour