Les larmes de cristal

 

 

 

 

J’ai versé des larmes de cristal,

Sanglots éplorés d’un amour sépulcral,

Tête reposée sur ton épaule aguerrie,

J’entends cogner le temps qui vient faucher ma vie.

 

Ces battements d’un cœur qui blesse,

Ce souffle haletant sur mes cheveux,

Sont autant de douces caresses,

Qui ancrent mon ‘Je t’aime’ dans l’océan de tes yeux.

 

Mendiant pouilleux pendu à ta fenêtre,

Je fais l’aumône pour ne pas admettre,

Que nos sémillants destins se tamisent,

A la lumière faiblissante de ton emprise.

 

Même si ce soir tu cesses d’être mon ange,

Je suis animé d’un sentiment plus qu’étrange,

Est-ce pour avoir l’accorte certitude,

Que notre mélodie n’en est qu’au prélude ?

 

J’ai versé des larmes de glace,

Sur la justesse de notre désunion,

Que nos amours fassent enfin place,

A la tendresse de nos affections….

 

 

ã alexein 2003

 

Retour