Les sens brûlent           

 

Il apparait au centre de l'image dans quelques instants......

 

Vérifier si ton empreinte avait toujours prise,

Si nos amours trébuchantes étaient bien insoumises,

Jouir de la trace profonde du mal que tu as laissé,

En cadeau camouflé d’un souvenir empoisonné.

 

Forcer le destin, ne plus rien respecter,

Violer jusqu’à ma nouvelle intimité,

Anéantir l’autre pour le dépasser,

Ultime solution pour encore régner.

 

Détresse déchaînée qui nous enchaîne,

Sur ces murs ensanglantés où tu nous traînes,

Mais ce sang là ne coulera jamais plus dans tes veines,

Car tu aurais alors un cœur aux vertus humaines.

 

Mais de quelle essence es-tu donc fait,

De celle qui brûle les âmes en plaies ?,

Juste pour avoir le plaisir de leur dire,

Que tu es le seul à pouvoir les guérir. . .

 

Tu trouveras tant et tant de proies fascinées,

Par ton pourvoir obscur, ces succédanés,

Rempliront ta vie et libéreront la mienne,

Apprends donc à grandir, petit diable que j’aime.

 

ã alexein 2003

 

Retour