Qui pleure gagne !

 

 

Ah le beau statut de victime !

Qui par son arme légitime,

Vient proclamer la vengeance,

D’une blessure à outrance.

 

Ah le beau statut du coupable !

Qui par son âme indéfendable,

Vient ravaler sa bavure,

Faire oublier ses morsures.

 

Pourquoi sommes-nous coupables,

D’être d’innocentes victimes,

De ces actes condamnables,

Nous restons leur choc ultime.

 

Pourquoi sommes-nous victimes,

D’être d’indignes coupables,

Quand d’un geste si sublime,

Nous vainquons l’inexcusable.

 

Regardez-vous vomir,

Votre conscience est ballottée,

Regardez la pourrir,

En moisissure bien-aimée.

 

Vous ne savez plus trancher,

La liberté ou le bagne ?

Vous ne savez que jouer,

A celui qui pleure gagne.

 

ã alexein 2003

 

Retour